Lesjoiesdelafamille
Publié le - 596 clics -

Mon mari ne voulait pas de communion pour mon fils mais...

Quand mon fils a eu 7 ans, j'ai décidé de l'inscrire au cathéchisme dans une paroisse près de chez nous. Quelques années plus tard, il devait faire sa première communion, ce que mon mari, ne souhaitait pas. La réaction négative de mon mari avait été guidée par les coûts et les importantes dépenses qu'engendreraient cette journée. En effet, l'addition peut s'avérer salée, quand on additionne les coûts du repas, l'achat de tenue pour toute la famille,etc.... Et si en plus on ajoute à ça le stress que peut occasionner ce genres d'orgnisation, le résultat était sans équivoque et la première commmunion à la trappe. Pour ma part , je présentais le repas de la première communion sous un autre angle en lui rappelant c'était une super occasion de revoir nos parents dispersés partout en France et qu'on ne voiyait pas souvent, comme nos veilles tantes bretonnes ou nos cousins cannois. En plus de présenter la communion sous l'angle des retrouvailles,je lui est aussi rappelé l'importance que celle ci pouvait avoir pour notre enfant. et que le privé d'une fête pareil serait décevant pour lui. On a finallement coupé la poire en deux et on a décidé d'organiser un goûter de communion et non un repas. Réunis autours des incontournables dragées communion et de quelques bouteilles de jus afin nous avons profiter en famille et avec certains amis de mon fils d'un superbe aprés midi dont on se souviendra toujours. Mon fils jubilait de plaisir .

La communion, un moment spécial pour l'enfant

En effet, la communion est un moment très particulier pour la vie de l'enfant. Elle revêt plein d'avantages pour ce dernier, qui ajoutera à son éducation domestique, une éducation réligieuse. L'enfant sera donc mis sur un chemin où il apprendra l'amour du prochain, le pardon, et bien tout ce qui attrait à la vie chrétienne.

Inscrivez votre réponse sur notre post si jamais vous avez envie de vous exprimer !